AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
OUVERTURE LE 04/05. Un petit message de soutiens ? A faire sur Bazzart et PRD. Et un petit vote sur le TI Top et sur le Top site obsession. Merci ♥️
Le staff souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année, à tout le monde <3

Partagez | .
 

 Liam Ϟ Hey! Tu n'aurais pas du sel?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


▌Nombre de cartons : 37
▌Loyers payés : 42


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Liam Ϟ Hey! Tu n'aurais pas du sel?   Ven 1 Nov - 23:52






Hey! Tu n'aurais pas du sel?
Liam & Aelisia

Là musique a fond, un balai en main et moi ,en robe de nuit, occuper à faire le ménage. Quoi ? Le sexy-ménage vous ne connaissez pas ? Rah ! Bande d'ignorant, le ménage est cent fois plus drôle comme ça. Je suis donc en train de balayer, imitant le chanteur de la chanson qui passe à ce moment. Pauvre voisin, j'hurle carrément en chantant affreusement faux. Heureusement pour eux, il est à peu près onze heures trente du matin, j'aurais pu faire ça bien plutôt dans la matinée , aux alentours de sept heures trente, huit heures. J'en suis tout à fait capable, mais disons que pour une fois, j'ai eu pitié d'eux... Non je rigole ! Juste une envie de faire la grasse mat' !

Je finis mon ménage sur un air de AC /DC et dépose mon balai, je ramasse le tout et direction poubelle illico presto . Satisfaite de mon appartement, j'affiche un large sourire et je me dépêche d'aller prendre une bonne douche bien chaude et relaxante. Je me perds un peu dans mes pensées, que vais-je faire de ma journée ? Ou puis-je aller ? Et surtout, comment ennuyer mon petit garde du corps favoris? alias le grand Liam pot de colle, mais qui est trop canon à regarder. Une fois de plus, cette idée me fait sourire, il faut dire que le traîner partout pour tenter de le sociabilisé m'amuse beaucoup ! Au fond, je suis certaine qu'il doit me haïr de tout son corps pour lui faire endurer tout ça... Déjà que de ma faute, il doit supporter de vivre dans un immeuble de barge ambulant. Il va s'y faire... un jour.
Je sors de la douche, en pleine réflexion. Il est vital pour moi de l'ennuyer, mais comment ? J'enfile rapidement des sous-vêtements, tout beau et tout propre, avant d'aller en cuisine sortir de quoi faire à manger. Un bon poulet fera l'affaire. Je prépare donc celui-ci avant de le mettre au four. Un livre de recettes et je sors de quoi faire la sauce et l'accompagnement de ce futur bon poulet rôti. Des casseroles ? Ok. Des patates ? Ok . Des légumes ? Hum... Oui j'en ai assez ! Du poivre ? J'en ai. Du sel ? Oh... Je fouille mon armoire à épices et je ne trouve rien. Une fois de plus, j'ai fait les courses en oubliant la moitié. Je soupire avant de me redresser avec un grand sourire. Je me demande comment il réagirait si... Si je vais toquer à sa porte en sous-vêtements... Juste pour du sel. Oh oui ! Je veux voir sa tête !

Je sors donc de chez moi, comme ça vêtue et me dirige vers sa porte. Il habite au même étage que moi, c'est un avantage considérable pour moi, quand l'envie me prend de l'ennuyer ! Je souris et toque à sa porte avec insistance, n'arrêtant pas en criant son nom, encore et encore. « LIAM ! LIAM ! LIAM ! OUVRE C'EST URGENT VITE ! OUVRE VITE !» Je continue, encore et encore jusqu'à ce qu'il ouvre enfin cette porte. Et comme si c'est tout à fait normal de se pointer en sous-vêtements sur le palier de mon garde du corps, je lui offre un grand sourire tout fier de mon coup. « J'ai plus de sel... Tu en aurais pas en réserve par hasard ?»

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





AELISIA MADISON GALLAGHER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


▌Nombre de cartons : 227
▌Loyers payés : 195


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Liam Ϟ Hey! Tu n'aurais pas du sel?   Dim 3 Nov - 22:39



hey ! tu n'aurais pas du sel ?
(aerosmith) ▽ See-saw swingin' with the boys in the school and your feet flyin' up in the air, singin' hey diddle-diddle with the kitty in the middle of the swing like you just didn't care.
Il était franchement rare, pour être gentil et ne pas dire jamais, qu'Aelisia me fiche la paix une journée complète. C'était mon boulot et je savais que j'étais le seul responsable de ce qu'il m'arrivait puisque je l'avais choisi, mais cela ne m'empêchait pas de me demander fréquemment, et même un peu trop souvent, ce qui m'avait prit lorsque j'avais décidé de devenir garde du corps. Je veux dire ... Bien sûr qu'il n'y avait pas que des mauvais côtés, mais c'était à cause de ma carrière, et uniquement à cause d'elle, que je n'avais pas de vie sociale. Ou pratiquement pas, il y avait des limites à ma solitude tout de même. Toujours est-il qu'Aelisia était devenue la reine pour pourrir mes journées et hanter mes nuits. Je ne pouvais pas lister chacune des raisons qui me poussaient à penser de cela, et mieux ne valait pas d'ailleurs, mais elles étaient nombreuses. Notamment parce qu'elle avait la fâcheuse tendance à vouloir, un peu trop souvent à mon goût, sortir, pour faire du shopping, se balader plus simplement, ou juste ... Pour me sortir, moi.

Du coup, dès que j'avais une minute de libre, ou devrais-je dire, une minute de répit, j'en profitai pour m'affaler sur mon lit, sur mon canapé, ou n'importe où où il y avait de la place, en fait. Ce matin, après avoir pris une longue douche chaude et être resté plus longtemps que la normale dessous, je vins m'affaler sur mon canapé, seulement vêtu de mon jogging-pyjama. Alors que je pensais pouvoir être tranquille l'espace d'une petite, minuscule, ridicule heure, la voix paniquée d'Aelisia me parvint, au moment même où elle se mettait à frapper de toutes ses maigres forces contre ma porte. « LIAM ! LIAM ! LIAM ! OUVRE C'EST URGENT VITE ! OUVRE VITE !», hurla-t-elle. Ni une, ni deux, je me levai brusquement et courus en direction de la porte, que j'ouvris brutalement, pour faire face à une Aelisia. Sur le seuil de ma porte. Toute souriante. Bordel de merde. Putain. Je restai parfaitement immobile une longue minute, bien trop consciente à mon goût qu'elle se trimbalait en sous-vêtements. Dans le couloir. Devant chez moi. Devant moi. Pourquoi, bon sang ?

« J'ai plus de sel... Tu en aurais pas en réserve par hasard ?», me demanda-t-elle d'une voix innocente, sans se départir de son sourire. Je me contentai de fixer ses yeux. Ses yeux. Uniquement ses yeux. Rien d'autre. Vraiment pas. J'affichai une grimace agacée - plus pour cacher l'effet qu'elle avait sur moi qu'autre chose, d'ailleurs - et croisai mes bras sur mon torse. « Du sel ? T'imagines que j'ai pu imaginer que tu étais en train de te faire courir après ou un truc du genre, bien sûr ? », demandai-je d'une voix un peu trop forte peut-être, en lui jetant un regard noir. « C'est stupide, tu aurais tout aussi bien pu venir m'en demander calmement. », ajoutai-je, énervé, toujours plus par le fait qu'elle m'attirait atrocement que pour autre chose, d'ailleurs. « Reste pas dans cette tenue ici. Entre. », dis-je d'une voix froide, faussement dénuée de toute émotion. Heureusement que j'étais très doué pour cacher mes émotions. Je me décalai pour la faire entrer dans mon petit appartement, et claquai la porte derrière elle. Je pris un tee-shirt propre dans mon armoire et lui jetai dessus. « Enfile au moins ça. » Bien sûr, je lui demandais cela uniquement parce que je ne voulais pas qu'elle se fasse agresser. Bien sûr, bien sûr.
(c) AMIANTE




i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


▌Nombre de cartons : 37
▌Loyers payés : 42


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Liam Ϟ Hey! Tu n'aurais pas du sel?   Mar 5 Nov - 17:54






Hey! Tu n'aurais pas du sel?
Liam & Aelisia

J'avoue que je ne suis pas toujours facile à vivre et surtout à supporter. Alors, imaginez devoir être vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec moi. Liam n'a vraiment pas de chance. Sincèrement, je le plains. Ce n'est pas pour autant que je vais arrêter de le faire. J'en suis tout bonnement incapable. La tentation de le taquiner est bien trop forte et alléchante que pour y résister. Pauvre Liam... Si tu savais à quel point j'aime ça. C'est plus fort que moi.

Je me tiens toute droite, fière de moi. De plus, mes sous-vêtements, de couleur noire intense, sont les plus beaux que je possède dans ma garde-robe. D'ailleurs, cela me fait penser qu'il me faudra bientôt faire du shopping, mes vêtements se font vieux maintenant, du moins pour la saison. L'hiver approchant, je devrais prendre des fringues beaucoup plus chaud, je suis tellement frileuse... Enfin, revenons-en à nos moutons. Après avoir tambouriné à sa porte comme une hystérique faussement effrayée, j'admire mon oeuvre : un Liam buguant pendant une courte minute. Je savoure, amusée, l'expression de surprise sur son visage. Et pour l'achever, je lui demande mon sel, enfin le sien plutôt... Très vite, son regard change et il devient noir, son visage l'accompagnant d'une grimace agacé et désespéré. Si ses yeux étaient des revolvers, je serais morte, fusillée sur place. Pauvre chaton... Cependant, je remarque qu'il est particulièrement mignon comme ça. Je me mords légèrement la lèvre avec discrétion pendant que ses reproches s'abattent sur moi telle une pluie torrentielle. « Du sel ? T'imagine que j'ai pu imaginer que tu étais en train de te faire courir après ou un truc du genre, bien sûr ? »
Sa voix forte me fait frissonner, pas de peur. Oh non loin de là, en fait, j'adore quand il s'énerve de la sorte. Il est vraiment sexy. Je me surprends même à l'imaginer torse nu... Miam. Je me force à me concentrer sur ses paroles. Hein ? Quoi ? Agresser?  Dans l'immeuble même ? J'arque un sourcil moqueur et secoue la tête légèrement.  « Tu exagères un peu non . Je ne crois pas que mon ex psychopathe viendra jusqu'ici... Tu devrais te détendre un peu. ». Oui, je suis culottée pour le coup. Je ne lui laisse jamais le temps de souffler. 

Il enchaîne cependant directement à peine ai-je fini de répondre « C'est stupide, tu aurais tout aussi bien pu venir m'en demander calmement. » Calmement ? Mais...mais... Ce n'est pas drôle ! Je ne prends même pas la peine d'y répondre, il n'a aucun sens de l'humour et ça me désespère... Je croise les bras contre ma poitrine en soupirant simplement... Ma petite bouille de gamine boudeuse bien visible. Vous savez les petites filles de 3-4 ans avec leur bouille toute mignonne, mais marrante . C'est un peu ce que je fais là tout de suite.

« Reste pas dans cette tenue ici. Entre. ». Le fait que je sois dans cette tenue, comme ça dans le couloir, semble le gêner. Pauvre Liam... Un long sourire s'affiche sur mon visage « Déjà ? Et moi qui pensais avoir un rendez-vous avant de finir pratiquement nue chez toi ! Tes un rapide, on ne peut le contester.» Je ris doucement d'une voix cristalline. Même si lui semble énervé par mon comportement, moi, je m'éclate à le rendre fou...
Il claque la porte, je pense vraiment l'avoir énervé. De toute façon, il râle tout le temps, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs. Je commence à me poser des questions en le suivant du regard. Et avant même de réagir, il me lance un tee-shirt à lui. Je me le ramasse au visage en grognant juste, aimant pas ça. « Enfile au moins ça. » Un nouveau long soupire et enfile le tee-shirt . Je note en passant qu'il sent très bon .  « Respire. On est à Dingo Street, je ne vais pas me faire violer par le voisin maniaque, même dans cette tenue. Tes vraiment pas drôles tu sais . Ça te ferait du bien de rire un coup ...» 

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





AELISIA MADISON GALLAGHER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


▌Nombre de cartons : 227
▌Loyers payés : 195


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Liam Ϟ Hey! Tu n'aurais pas du sel?   Jeu 7 Nov - 22:08



hey ! tu n'aurais pas du sel ?
(aerosmith) ▽ See-saw swingin' with the boys in the school and your feet flyin' up in the air, singin' hey diddle-diddle with the kitty in the middle of the swing like you just didn't care.
Sincèrement, en ouvrant la porte, je ne m'étais pas attendue à cela. En fait, je n'aurais jamais pu imaginer qu'elle me fasse un coup pareil. Elle faisait un bruit infernal, hurlait comme si elle était en train de se faire attaquer et en réalité, tout ce qu'elle voulait, c'était ... Du sel ? Sérieusement ? Forcément, cela me mit en rogne, m'agaça prodigieusement, même. Elle était vraiment la mieux placée pour m'atteindre de la sorte et m'énerver, en un claquement de doigts. Et puis, évidemment, le fait qu'elle se balade dans le couloir, puis sur le seuil de ma porte, en sous-vêtements n'arrangeait pas les choses. Loin de là, même. Ne se rendait-elle pas compte d'à quel point elle prenait des risques ? Enfin, dans un sens ... Bien sûr. On était à Dingo Street, et je doutais fortement que le coin regorge de violeurs en série, ou de types violents, néanmoins, cela ne voulait pas pour autant dire qu'elle pouvait se balader à moitié nue dans les couloirs, comme si de rien était. Son foutu ex savait où elle habitait, putain ! Bon, peut-être que si je réagissais aussi violemment aussi, ce n'était pas uniquement pour cela. Elle était foutrement attirante dans cette ... Non-tenue, et elle le savait parfaitement. Elle en jouait, hein ? Elle savait pourtant que j'étais uniquement son garde du corps alors ... Pourquoi, hein ?

Je chassai cette pensée de ma tête, et me concentrai sur elle. Il fallait que je lui passe un savon, qu'elle comprenne qu'elle ne devait pas me foutre ce genre de frousse, uniquement pour du sel. Entre le moment où j'avais entendu son premier cri, et le moment où j'avais enfin atteint la porte pour voir qu'elle allait merveilleusement bien, j'avais pu imaginer tout un tas de scénarios horribles. Mais elle n'en avait pas vraiment conscience, hein ? Tout ce dont elle se rendait compte, c'était qu'elle avait tous les droits sur moi, ou en tout cas, qu'elle pouvait me manipuler comme elle le voulait : j'étais obligée d'abdiquer et, en plus de cela, je m'inquiétais pour un rien. Il n'était pas possible, pour moi, de ne pas penser un seul instant qu'elle n'avait pas fait exprès. C'était tout calculé. Forcément. « Tu exagères un peu non . Je ne crois pas que mon ex psychopathe viendra jusqu'ici... Tu devrais te détendre un peu. », dit-il, sur un ton parfaitement calme, quoi que peut-être un peu moqueur. Je ne répondis rien, mais serrai les dents. Elle n'avait pas vraiment conscience de la réalité de sa situation, non ? Elle ne devait pas comprendre que son psychopathe d'ex était prêt à tout pour mettre la main sur elle. Elle ne devait pas non plus se rendre compte à quel point j'étais obligée de mettre entre parenthèse ma propre vie pour garantir la sienne.

Je la fis rentrer dans mon appartement, bien décidé à régler cette affaire au plus vite. Il allait falloir qu'elle parte, pour que je puisse souffler un peu. Non seulement elle me foutait une frousse à peine croyable pour pas grand chose au final, mais en plus elle se pointait dans une tenue affolante. Elle voulait ma mort, ce n'était juste pas possible autrement. « Déjà ? Et moi qui pensais avoir un rendez-vous avant de finir pratiquement nue chez toi ! Tes un rapide, on ne peut le contester.», s'exclama-t-elle, apparemment amusée par la situation. Je levai les yeux au ciel, sans répondre, et claquai la porte derrière elle. Oh oui, j'étais énervée, et elle était bel et bien la seule à avoir ce pouvoir sur moi. Elle enfila le tee-shirt que je lui jetai dessus sans ménagement. J'observai un bref instant sa silhouette, une fois le vêtement sur elle. Merde, c'était limite pire, en fait. Je détournai le regard et pris la direction de ma cuisine, qui était dans la même pièce, en réalité. « Respire. On est à Dingo Street, je ne vais pas me faire violer par le voisin maniaque, même dans cette tenue. Tes vraiment pas drôles tu sais . Ça te ferait du bien de rire un coup ...» Insouciante ! J'attrapai le sel, posé sur l'une des étagères, d'un geste rageur, et lui tendis, en plantant mon regard dans le sien. « Il n'y a peut-être pas de violeur dans le coin, mais ton ex est toujours en liberté, et il compte bien te faire la peau. Tu ferais peut-être bien de prendre conscience de ça, et t'inquiéter un peu plus de ta propre sécurité. », répliquai-je sur un ton aussi calme que possible, alors que je mourais d'envie, en réalité, de la secouer pour la faire prendre conscience des choses. « Tu es venue ici juste pour du sel, donc ? », demandai-je ensuite, quelque peu calmé. Elle était en sécurité, alors tout allait maintenant pour le mieux.
(c) AMIANTE




i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Liam Ϟ Hey! Tu n'aurais pas du sel?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Liam Ϟ Hey! Tu n'aurais pas du sel?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je savais que j'aurais dû me mêler de mes affaires.
» Immortalys
» Un plan diaboliquement ingénieux ▬ Liam
» N°4832; SWEET FAMILY | liam
» « When everyone leaves you it’s loneliness you feel (...) » feat. Liam K. Stanfield

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DINGO STREET :: Immeuble :: Etages : du 11ème au 15ème.-