AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
OUVERTURE LE 04/05. Un petit message de soutiens ? A faire sur Bazzart et PRD. Et un petit vote sur le TI Top et sur le Top site obsession. Merci ♥️
Le staff souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année, à tout le monde <3

Partagez | .
 

 Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


▌Nombre de cartons : 48
▌Loyers payés : 62


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    Sam 12 Oct - 16:29

Alexandria Mary-Jane Mitchell

J'me présente, je m'appelle Henri...

Bonjour à toi ô grand peuple de Dingo Street ! Donc, je me présente, moi c'est Alexandria, et vu qu'on est intimes, toi et moi, tu peux m'appeler Alex, c'est pas plus mal ! Puis que tu tiens tant à le savoir, j'ai 29 ans, bah oui, je suis née le 1er Janvier 1984. D'ailleurs, sache que je suis originaire de New York. Au fait, je dois t'avouer quelque chose de plutôt privé... je suis homosexuelle, y aurait-il, éventuellement, des intéressées ? Oui, je suis célibataire, genre endurcie. On dit souvent que je suis du genre garçon manqué, hyperactive, légèrement nymphomane, infidèle, bavarde, droguée, intelligente, drôle, séductrice à ma façon, franche, têtue, heureuse de vivre,  fêtarde, sociable, immature, créative, joueuse, déterminée et un léger brin impudique , c'est d'ailleurs peut-être pour cela que j'exerce le métier de tatoueuse et pierceuse. Et puis... Je ne suis pas chez les Un peu beaucoup très à mort fou ! pour rien, hein !  Sinon, on me compare souvent à Kate Moennig.. Vous trouvez que je lui ressemble, vous ?


Si un de tes voisins se pointe chez toi, tout sourire, rentre dans ton humble demeure sans invitation, et veut te piquer ton tout dernier ©️kinder bueno, comment tu réagis ?

Hé mec, on partage ? Nan, je crois que ça me ferait rire. Je pense que j'offrirai même le café à mon cher voisin et que je lui proposerai, en plus du kinder, mes cookies et mes gâteaux. Ambiance conviviale, musique et hop, je l'invite à dîner et je me fais un pote !


Si des gens se mettent à danser tous en même temps devant toi dans les locaux de ton assurance, tu fais quoi ? Tu les rejoins ? Tu les regardes d'un air hautain ? Ou tu prends la fuite comme un dératé ?

Oh la vache, j'aimerais tellement que ça m'arrive ça ! Direct, je me lève, je pose mes dossiers sur la chaise et je vais danser avec eux en beuglant comme une vache histoire de mettre l'ambiance ! Pas d'hésitations à avoir, c'est cool ce genre de truc !  


Si tu te retrouves face à face avec un loup (ou un voleur, appelons-le comme on le veut), t'as suffisamment de forces pour le combattre ou tu as oublié tes trois produits laitiers par jour ?

Je me défend, ça va pas la tête ? Le mec, il pose un orteil chez moi pour me voler, il se prend un coup de Febreze dans les deux yeux et je le castre joyeusement. Les trois produits laitiers par jour, je les consomme et le loup s'en souviendra toute sa vie. PAF PAF LE LOUUUP !


©️Red Bull te donne des ailes ou tu n'as pas besoin de ça ?

J'ai.. tellement pas besoin de ça. Je vis déjà à 100 à l'heure, je me donne des ailes toute seule. Et en prime, le Red Bull, même si j'adore ça sincèrement, je dois me retenir d'en boire. Boisson énergisante et hyperactivité, je vous laisse voir le massacre. Déjà que je tiens pas en place, je vous jure. Mais c'est quand même vachement bon, cette connerie !


Selon toi, c'est quoi le pire : mourir ou se faire expulser de l'immeuble pour mauvaise conduite ?

Les deux ! Sérieusement, ma vie c'est cet immeuble. Si je me fais expulser, je meurs. Si je meurs, beh je meurs. Donc ça revient au même. Parce que si je meurs, forcément qu'on va pas garder mon appartement pour mon cadavre, m'voyez. Donc, je préfère vivre. Et vivre ici, en prime. C'est cool ici !


Tu préfères quand, dans l'immeuble, c'est un peu trop plus moins calme, ou quand c'est un peu trop beaucoup pas du tout calme ?

Je préfère quand c'est la teuf, les gens qui crient, qui rigolent, quand y'a de la musique et quand je peux m'incruster chez mes voisins pour faire la fête. C'est les meilleurs moments d'une vie. Et le calme, ça m'oppresse en plus. J'ai l'impression d'être seule au monde, j'aime pas trop beaucoup ça.


Quand t'entends du Chopin, tu reconnais la mélodie ou tu penses immédiatement à la musique des Assedic ?

J'ai un minimum de culture, donc je reconnais quand même la mélodie. Par contre, c'est vrai que je pense directement à la musique des Assedic, comme une évidence. Mais je sais dire que c'est Chopin, quoi. Enfin, je crois. En fait, j'en sais rien. J'aime pas la musique classique.


J'voudrais bien réussir ma vie, être aimé(e)

NAN ! MAIS NAN ! Mais pourquoi vous me faites, ça, heiiin ! Je déteste me présenter, moi, ma personne u.u Bref ! My-self, c'est le petit pseudo que je me suis trouvé (parce qu'il fallait y penser, ouais !) j'ai 20 ans, je vis en Bretagne et je.. travaille. Avec les enfants. Qui me bouffent mes neurones. Bref. Et sinon, je suis un peu comme Alexandria, légèrement hyperactive, à parler pour rien dire et à raconter des conneries. Et j'aime les gens. Et je suis timide (bam comment ça fait tâche) mais vous avez l'air cool ici et je pense que je vais bien m'amuser ! Logiquement, je devrais me connecter tous les jours. Et rp au moins une fois par semaine, c'est mon rythme habituel.. Sinon, j'ai trouvé le forum via facebook.. Et voilà.. Le forum a l'air top, les gens ont l'air top, y'a pas de raisons que ce soit pas la fête o/    

Ah oui, j'oubliais ! La schizophrénie, c'est bien !




Dernière édition par Alexandria M-J Mitchell le Sam 12 Oct - 21:03, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


▌Nombre de cartons : 48
▌Loyers payés : 62


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    Sam 12 Oct - 16:29

This is my story

Raconter ma vie, hein ? Je peux parler de beaucoup de choses, déconner avec un peu tout le monde, mais parler de ma vie, c’est un truc un peu compliqué pour moi. Je préfère vivre dans le présent, plutôt que de ressasser mon passé. Il est pas super glorieux, ni super intéressant et je ne suis pas vraiment super à l’aise là.. Peut-être que je peux l’écrire, ce passé. Peut-être même que ça me fera du bien, que ça me permettra de faire mon deuil de certaines choses. Allez. J’ai 29 ans à évacuer. Non pas que j’ai passé 29 années pourries, c’est totalement pas ça. Mais il y a forcément des trucs qui ont eu des répercussions et qui me bouffent encore aujourd’hui, sous mes grands sourires. Ouais, je vais écrire. Ça me fera du bien. Ce n’est pas trop mon truc, mais je veux bien essayer.

« Je suis née le 1er Janvier 1984, à New York. Dans le Bronx, plus précisément. Non, non, n’allez pas croire que j’ai grandi au milieu des gangsters ou des fusillades. C’est une légende urbaine, tout ça. Je vous jure, tout le monde au Bronx n’est pas dangereux. J’ai même connu certains de mes meilleurs moments dans mon quartier, entourée de mes potes noirs. Je dois l’avouer ; dans mon immeuble, il n’y avait pas beaucoup de blancs. Deux familles de blancs, mais ça ne m’a jamais empêché de m’épanouir. Au contraire. Je crois que si je n’avais pas grandi dans ce quartier, je ne me serai pas construite comme j’ai pu le faire. Mais revenons à nos moutons. Mes parents, deux ouvriers, s’étaient installés là pour l’ambiance conviviale du quartier. Les repas chez les voisins, l’église du quartier le Dimanche.. Mes parents adoraient ça. Ils connaissaient tous les voisins, et quand je suis arrivée, ils m’ont présentée comme une fierté. C’était le bon temps. J’ai d’ailleurs rencontré mon meilleur ami à deux mois. Le fils de la voisine d’en face, né pile deux mois après moi. Et même s’il est parti en France maintenant, je peux vous dire qu’on ne s’est jamais vraiment quitté. C’est mon petit Kiki, point final..

Bref. Là, vous allez me demander ce qu’il y a de si catastrophique dans mon passé pour que je n’aime pas en parler. En soit, j’ai passé une belle enfance, parce que je ne savais pas encore ce que ça voulait dire lorsque mon père ramenait des filles à la maison en l'absence de ma mère. Comment j’aurais pu seulement me rendre compte qu’il la trompait alors que je devais avoir 4 ou 5 ans ? Sérieusement ? Mais avec le recul, j’en suis choquée qu’il ai osé ramener ses pétasses à la maison, devant moi, devant les voisins. Je crois même que ma mère savait déjà que son mari n’était pas honnête avec elle, mais qu’elle fermait les yeux pour ne pas perdre sa vie « parfaite » et au fond, ça pourrait me faire de la peine. Mais je ne la connais pas assez, ma mère, pour ressentir de la peine pour elle. Et puis, un beau jour, mes parents ont fini par arrêter d’être hypocrites l’un envers l’autre et j’avais 6 ans. Mais je me rappelle des mots qui ont fusés dans l’appartement. Des insultes, des pleurs, des trucs pas cool. J’en ai pleuré, ouais, parce que j’aimais mes parents à ce moment là. Et puis, ils ont fini par se quitter. Ça a été le début d’un grand n’importe quoi. Ma mère s’est barrée et m’a laissé seule avec mon père et mon père a continué ses petites habitudes. Des femmes, j’en ai vu passer dans l’appartement. Et heureusement que Mikael était là. Ouais, mon Kiki, mon meilleur ami, chez lequel je passais la plupart de mon temps. Sa famille, c’était un peu la mienne, finalement. Parce que mon père n’était pas capable de s’occuper correctement de moi.

Voilà. C’est là que ma vie a commencé à merder. Malgré ça, j’étais encore heureuse. Grâce à Mikael, grâce à Elyane. Elyane, c’était la mère de mon Kiki. Et la mienne, adoptive, par la même occasion. Une « mama » comme on aimait l’appeler dans le quartier. Vous savez, y’a toujours une femme qui fait à manger pour l’immeuble entier, là où tout le monde se connait. Beh Elyane, c’était ça. Et elle détestait mon père. C’était un homme vil et malsain, qu’elle disait, un type sans morale. J’ai toujours eu peur de devenir comme lui, mais elle me disait que j’avais trop de gentillesse en moi pour devenir comme ça. Ça me rassurait. Et j’ai pu me construire, grâce à elle. Faire les 400 coups avec son fils, avoir de bonnes notes, découvrir à quel point j’aimais dessiner. Je gribouillais tout le temps, des petits dessins par-ci, des petits dessins par-là. Des croquis, des trucs un peu plus évolués. J’ai toujours été douée, avec mes mains (sans mauvais jeu de mots, oh ! J’avais 11 ans quand j’ai commencé à découvrir ma passion, j’étais encore innocente ! ) et Elyane a toujours été impressionnée par mes capacités. Alors, elle m’a payé des cours de dessins. Je l’aime tellement cette femme ! Je peux le dire, cette femme est la femme de ma vie, ma mère de cœur et j'ai un profond respect pour elle.. J’ai pu m’améliorer grâce aux cours de dessins. Et c’est la seule chose qui me canalisait. Hyperactive, je le suis depuis ma naissance. C’est pas juste une façon de parler pour dire que je suis énergique, hein, vraiment. Je souffre d’hyperactivité, d’un déficit de l’attention et de tout ce que ça entraine. Mais le dessin, ça m’hypnotise. Plus tard, j’allai découvrir un autre truc qui allait me canaliser tout autant..

On va faire un petit bond dans le futur, pour arriver à mes 14 ans, et à la première fois où mon Kiki m’a embrassé. Cette première fois, et ce moment où je me suis rendue compte que, nan, je n’aimais pas les hommes.. Moi, j’étais en extase devant la nouvelle petite copine de mon père, Lorine, qui avait 20 ans à ce moment là.. Elle était juste magnifique, mon premier coup de cœur, mais j’avais du mal à me l’avouer. Bref. Et mon Kiki, lui, était fou amoureux de moi. Parce que j’étais son « Bro’ » et qu’il ne s’était jamais senti aussi à l’aise avec quelqu’un qu’avec moi. Ouais, bizarre nos relations, hein ? Ce qui l’est encore plus, c’est de savoir que suite à ce baiser, je suis restée deux ans en couple avec lui. Je ne l’aimais pas, ou comme un frère avec lequel je couchais, disons. C’était un peu compliqué, je veux bien l'admettre, disons que je restais avec lui pour lui faire plaisir, rien de plus. Mais déjà à cette époque, je savais pertinemment que j’étais homo. Après, l’admettre, c’était plus difficile. Pourquoi ? C’est une bonne question. J’avais peut-être peur de ne pas être normale, ou quelque chose dans le même style. Aujourd'hui, je m'en tape de la normalité. Je m'assume comme je suis et c'est très bien comme ça.. Aussi étonnant que ça puisse paraitre, dans la même période,  mon père s’était plus ou moins stabilisé avec Lorine, qui me rendait complètement dingue. Son corps, sa voix.. Je ne pouvais pas la voir comme une belle-mère, ce n’était pas possible dans mon esprit. Et à 16 ans, j’ai fini par craquer et par la draguer. Impulsivement. J’avais déjà ce style androgyne de garçon manqué, et Mikael avait bien compris qu’un truc clochait avec moi et ma sexualité. Mais pourtant, on continuait à nier la vérité, tous les deux. Bref. J’ai donc dragué Lorine. Et Lorine m’a laissé faire et a même répondu à mes avances.. Des papillons dans l’estomac, le cœur qui manque d’exploser.. Oh oui, quand elle m’a embrassée, je me suis cru au paradis.. J’ai couché avec elle, oui. Je ne vais pas le nier et puisque j’ai décidé d’être sincère, je veux l’être jusqu’au bout.. Ça a été un moment tellement parfait, tellement hors de temps, que j’en ai oublié mon père, mon mec, ma normalité et tout le reste. J’ai d’ailleurs quitté Mikael juste après ça.. Et il m’en a voulu au départ..

La comédie a durée un mois. Pendant un mois, Lorine a trompé mon père avec moi. Drôle de situation, hein ? Mais, à vrai dire, elle était plus proche de mon âge que de celui de mon père. Et il paraissait qu’elle se sentait mieux avec moi. Que j’étais plus douce, qu’elle se sentait bien dans mes bras. Putain ce que je pouvais être amoureuse de cette nana ! Elle me rendait complètement dingue. J’ignorais encore que je vivais mon premier amour. Et que je vivais l’expérience qui allait le plus me détruire dans mon existence. Lorine jouait sur deux tableaux, c’était évident.. Mais ça ne l’était pas pour moi à ce moment là. Ce que j’allai apprendre plus tard, c’était que Lorine avait toujours eu ce fantasme de se taper un père et son enfant. Et que moi, j’étais juste un moyen pour elle d’atteindre ce fantasme. Elle n’avait pas de sentiments ni pour moi, ni pour mon père. Elle me faisait juste croire ça.. C'était juste une sacrée manipulatrice avec une patience incroyable.. Et puis, elle a fini par me proposer un plan à trois avec mon père et à ce moment là, je me suis sentie prise pour une conne. Littéralement. Et j’ai décidé de parler de mon aventure avec Lorine à mon père.

Naturellement, il l’a mal pris. Et moi, je me suis fait jeter dehors comme une malpropre. Ouais, parce que sa Lorine, il l'aimait. Il l'aimait plus qu'il ne m'aimait moi.. Et qu'il ne pouvait pas supporter de savoir que j'avais eu une aventure avec elle. Je ne suis même pas certaine qu'il ai pu accepter mon orientation sexuelle, en fait.. A 16 ans, je me suis retrouvée dans le couloir, avec mes petites valises. Et Lorine fut également chassée de l’appartement. Elle m’a dit qu’elle ne voulait plus jamais entendre parler de moi, sans un regard, et j’en ai chialé pendant des mois. Cette fille venait de me briser le cœur à un tel point que j’avais l’impression de ne plus jamais pouvoir me relever.. Ça a été Elyane qui m’a hébergée, comme elle l’avait si souvent fait. Et mon père a déménagé, parce que ça lui pesait trop de me voir en sortant de chez lui. Et Mikael, lui, a bien vu à quel point je touchais le fond. Mon Kiki a été une vraie bouée de sauvetage pour moi à ce moment là. A me prendre par la main, et à me consoler en oubliant que je l’avais trompé et quitté. En oubliant que je lui avais menti pendant deux ans, et que je m’étais menti à moi-même.. On a parlé, longtemps, de tout ça. Et il a accepté mon homosexualité. Je restais sa « Bro’ » et c’était finalement le principal.

Je suis tombée en dépression. Et j’ai commencé à faire n’importe quoi de ma vie. A sortir dans les endroits peu fréquentables, à essayer la drogue. Je m’en suis toujours pas sortie de cette connerie, mais je la prend de manière un peu plus réfléchie, maintenant. Non, je ne suis pas défoncée à longueur de journée. Une petite ligne de poudre blanche devant la télé, le soir, et un petit pétard avant d’aller me coucher. Et en soirée, bien sûr. Bref. Je ne sais même pas comment j’ai réussi à me sortir de ma dépression. Grâce à Mikael, ouais. Et à Elyane, aussi. Elyane, qui a décidé qu’elle ne voulait plus me voir dépérir et qui m’a mis un gros coup de pied au cul pour que je me bouge. Un coup de pied sous forme de « Reprend-toi Alex, ou je te fiche dehors, j’ai trois autres gamins à nourrir, j’ai pas la force de me battre pour quelqu’un qui fait pas d’efforts pour s’en sortir. » Et forcément, je n’avais pas envie d’être un boulet pour cette femme qui m’a carrément élevée. Alors je me suis reprise, j’ai essayé au moins. J’ai fait des efforts en cours, j’ai arrêté de sécher l’école.. Bref, j’ai essayé de me construire un avenir, en bannissant le mot "amour" de mon vocabulaire.

Et puis, il a fallu que je me décide sur ce que je voulais faire de mon avenir. Et ça, c’était très flou. Mise à part le dessin, la fête et les potes, il n’y avait pas grand-chose qui me branchait. Et ma situation familiale bien compliquée rendait difficile la poursuite de mes études. A 18 ans, je me suis retrouvée sur le banc de touche, comme on dit, avec Elyane qui ne cessait de me répéter que je devais trouver un truc à faire. Mikael, lui, avait fini par trouver son bonheur en allant dans une fac de droit. Je sais pas pourquoi il a été se perdre dans ce domaine, d’ailleurs.. Moi, je me concentrais plus sur mes conquêtes. Des brunes, des blondes, des rousses.. Tant qu’elles étaient potables, ça m’allait. Le sexe, comme le dessin, canalisait pas mal mon hyperactivité.. Et c’était pas plus mal. Et puis, ça me permettait de m’amuser, sans m’engager. Jamais. Y’a bien une nénette qui a voulu plus qu’une histoire d’un soir, mais je l’ai très vite remise dans le contexte. Hors de question. Point final.. Je ne sais pas trop comment j’en suis venue à vouloir devenir tatoueuse. Peut-être en voyant l’énorme tatouage d’une de mes conquêtes, celui qu’elle avait dans le dos. Une véritable œuvre d’art et je voulais être capable de faire des trucs comme ça.. J’avais 20 ans. Alors, je me suis renseignée auprès des tatoueurs du coin, qui m’ont tous conseillés la même chose ; faire une école d’Art, obtenir son diplôme et aller frapper à la porte de tous les salons de tatouages et de piercings en espérant qu’un type accepte de me prendre. C’est ce que j’ai fait, en bossant à côté en tant que serveuse pour me payer mes études toute seule comme une grande. Okay, Elyane m’aidait et je vivais toujours chez elle, mais j'essayais d'être autonome le plus possible.

Je suis sortie de l’école à 24 ans, et je me suis lancée pour essayer de trouver un job. Pendant trois ans, je me suis faite refoulée. On me sortait que c’était un domaine vachement fermé et ce genre de truc. A 27 ans, je vivais toujours chez Elyane, alors que ses propres enfants avaient déjà leurs propres appartements. Mikael était carrément parti vivre en France.. C’est à Manhattan que j’ai fini par trouver un type suffisamment cool pour m’embaucher. J’avais eu de la chance, aussi. Il venait de perdre son tatoueur, et lui avait ouvert son salon surtout pour percer les gens. Il m’a formée à l’art du tatouage et du piercing, et j’ai pu enfin me débrouiller toute seule. J’ai trouvé un appartement, pas trop loin du salon, avec un loyer pas trop cher. Mais, franchement, mes voisins étaient des cons..

C’est comme ça que je me suis retrouvée à chercher un nouvel appartement et que je suis tombée sur celui-ci. Dans cet immeuble de fous, où je me sens terriblement à ma place. Ça me rappelle un peu mon enfance, avec les portes qui ne sont jamais fermées à clefs et les voisins qui viennent se rendre visite les uns, les autres. J’aime bien cette ambiance. J’aime ma vie, j’aime mon appartement de hippie, j’aime mon travail, j’aime mes voisins. Bref. Le fin mot de l’histoire ? Je suis heureuse, finalement, même si ma vie a été bercée par quelques trucs plus ou moins chiants et douloureux. Je ne suis plus en contact avec mon père depuis 13 ans, mais il ne manque pas finalement.. Ma mère.. Je ne l’ai jamais connue et elle pourrait tout aussi bien vivre à côté de chez moi que j’en saurais rien. Et je m'en fous. Je construis ma vie, c’est le plus important ! »  





Dernière édition par Alexandria M-J Mitchell le Sam 12 Oct - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Invité
MessageSujet: Re: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    Sam 12 Oct - 16:34

Han j'adore cette actrice!!!!

C'est mon Anna qui va être contente de te croiser dans les couloirs de Dingo
Revenir en haut Aller en bas

avatar


▌Nombre de cartons : 237
▌Loyers payés : 212
Age : 25
Localisation : En train de voler à travers les étoiles avec Alexandria, à la poursuite de Mario et Yoshi!!


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    Sam 12 Oct - 16:42

J'adooooreee les sushis ton surnom! Alex, c'est trop moi la classe! Very Happy
Bienvenue chez les fifious en tous les cas *repart dans son coin*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


▌Nombre de cartons : 1152
▌Loyers payés : 881


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    Sam 12 Oct - 16:42

bienvenue parmi nous et bon courage avec ta fiche Smile


Normal Guy


Que manque-t-il a une fille qui a 400 likes et 200 commentaires sur sa photo de profil facebook ? Ses vêtements !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morphine-galerie-rpg.forumactif.org/

avatar


▌Nombre de cartons : 48
▌Loyers payés : 62


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    Sam 12 Oct - 16:59

Merci pour l'accueil les gens o/


 




« Je me suis toujours posé cette question ; pourquoi y’a jamais de lesbiennes ou de gays dans les Disneys ? C’est vrai, on nous rabâche les oreilles avec cette idée de tolérance, mais y’a jamais personne qui fait un pas pour rendre cette tolérance accessible. Perso, j’rêve de voir Jasmine se taper Ariel, et le Prince Eric hésiter à embrasser Aladdin. Ca ferait enfin un Disney intéressant ! »  

(c) about today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


▌Nombre de cartons : 1170
▌Loyers payés : 608


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    Sam 12 Oct - 16:59

SHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANE  comment j'étais trop amoureuse d'elle quand je regardais The L Word  

bon breef, il nous faudra un lien de la mort qui tue, t'as pas l'choix. bon courage pour la fin de ta fiche, et puis bienvenue quand même chez toi What a Face


hey yeah yeah, if we give a little love, maybe we can change the world (change the world), i said, hey yeah yeah, sing it if you're with me, all you boys and all you girls (all you girls).
let me see you put your hearts up
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


▌Nombre de cartons : 48
▌Loyers payés : 62


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    Sam 12 Oct - 17:09

Shane est la meilleure dans The L Word, j'étais amoureuse d'elle aussi. En même teeeeemps, y'a de quoi tomber amoureuse  J'te réserve un lien Wink

Et merci pour ton accueil Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


▌Nombre de cartons : 941
▌Loyers payés : 633
Age : 28
Localisation : Dans ton...


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    Sam 12 Oct - 19:16

Biennnnvenue bienvenuue  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


▌Nombre de cartons : 48
▌Loyers payés : 62


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    Sam 12 Oct - 19:29

Merci merciiii  




« Je me suis toujours posé cette question ; pourquoi y’a jamais de lesbiennes ou de gays dans les Disneys ? C’est vrai, on nous rabâche les oreilles avec cette idée de tolérance, mais y’a jamais personne qui fait un pas pour rendre cette tolérance accessible. Perso, j’rêve de voir Jasmine se taper Ariel, et le Prince Eric hésiter à embrasser Aladdin. Ca ferait enfin un Disney intéressant ! »  

(c) about today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


▌Nombre de cartons : 1152
▌Loyers payés : 881


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    Sam 12 Oct - 21:57

► VALIDATION


de la part de Zeph, fonda.

J'ai adoré ta fiche ! L'histoire avec la Lorine, bien pensée, j'adore ! Je te valide donc avec plaisir

Les liens à suivre


Bottin ~ tu dois te recenser.
Appartements ~ fais ton choix et recense toi.
Métiers ~ recense ton emploi.
Liens ~ fais toi des potes.
Tops sites ~ un vote toutes les deux heures, c'bon pour la santé !
Les points ~ A lire et à comprendre.


Normal Guy


Que manque-t-il a une fille qui a 400 likes et 200 commentaires sur sa photo de profil facebook ? Ses vêtements !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://morphine-galerie-rpg.forumactif.org/

avatar


▌Nombre de cartons : 48
▌Loyers payés : 62


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    Sam 12 Oct - 21:58

Merci M'sieur ! Et ravie que tu ai aimé la fiche o/  




« Je me suis toujours posé cette question ; pourquoi y’a jamais de lesbiennes ou de gays dans les Disneys ? C’est vrai, on nous rabâche les oreilles avec cette idée de tolérance, mais y’a jamais personne qui fait un pas pour rendre cette tolérance accessible. Perso, j’rêve de voir Jasmine se taper Ariel, et le Prince Eric hésiter à embrasser Aladdin. Ca ferait enfin un Disney intéressant ! »  

(c) about today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


▌Nombre de cartons : 852
▌Loyers payés : 1010


Notes à soi-même
Choses à faire:
Répertoire téléphonique:

MessageSujet: Re: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    Dim 13 Oct - 18:01

Bienvenue parmi noooouuus


    happiness is hiding behind you


    Bright eyes, where do you wander on this dark night ? Angel eyes, why do you leave when it's just right ? Always deceive me, then you take flight, no need to worry for a while. Same morning, pick up the pieces and then keep walking away from your lies and all your sweet talking.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur





    Contenu sponsorisé
    MessageSujet: Re: Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !    

    Revenir en haut Aller en bas
     

    Alex ► J'rêve de voir Jasmine se taper Ariel. Ça ferait un Disney intéressant !

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

     Sujets similaires

    -
    » Présentation Alex ( cul-nu )
    » Lamedefond, pandawa eau lvl 127 à voir et à revoir =)
    » Films à voir !
    » Comment voir le texte du message ??
    » Astuce: voir l'année des messages

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    DINGO STREET :: état des lieux :: C'est officiel, c'est la remise des clés. :: Signature du bail-